Les rencontres SM via les réseaux sociaux spécialisés

Avec l’émergence des technologies et le succès mondial des réseaux sociaux, on assiste à une spécialisation de ces derniers. C’était inévitable ! Le monde du BDSM n’y échappe pas, mais au grand plaisir des utilisateurs qui voient de nouvelles opportunités de découvertes.

I. Les profils types les plus fréquemment rencontrés sur ces réseaux sociaux

A l’inverse de ce qu’on pourrait croire, les profils les plus connus dans le monde BDSM, ne sont pas les plus présents sur les réseaux spécialisés. On retrouve les profils les plus spécifiques qui ont du mal à trouver des partenaires de jeux. On retrouve aussi des profils qui ont beaucoup de mal à exister au grand jour, par exemple : les hommes soumis. Car c’est dans une société patriarcale  qu’un homme soumis est plutôt hué face à l’image qu’incarne l’homme de manière générale. Sur ces réseaux, ils peuvent exprimer leurs attentes sans se cacher. On y trouve assez peu de dominants masculins hétérosexuels ni même de réelles soumises sado-masochistes hétérosexuelles.

II. Les attentes des usagers

Sur ces réseaux sociaux peuvent s’exprimer tous les fétichismes, tous les profils, même complexes. Le fétichisme des pieds y est fort répandu mais il est aussi le plus difficile à assouvir avec un/e partenaire qui l’accepte.

Par ailleurs, les utilisateurs de ces réseaux s’attendent à trouver des pratiquants réguliers qui “vendent” beaucoup (trop) leurs expériences sexuelles et déçoivent une fois en réalité. Il est souvent difficile de trouver un profil  vraiment en adéquation avec le sien. La désillusion est souvent forte car l’image qu’on se fait de l’autre est souvent édulcorée. Les soumis/es ont tendance à s’imaginer leur dominant / dominatrice de leurs rêves mais chacun a une vision bien personnelle de ces échanges BDSM. La recherche peut être longue et épuisante, à la limite de perdre espoir, mais à force de persévérance et d’ouverture d’esprit, vous pourrez trouver un profil qui vous corresponde.

III. Le but réel de ces rencontres

A l’inverse de nombreux sites de rencontres où, sans l’avouer, le but final est uniquement sexuel, les réseaux sociaux spécialisés ont un but plus légitime. Les spécialisés dans le BDSM ont, certes, une fin sexuelle mais le sexe n’en n’est pas la raison principale, car ce dernier est une évidence. Le but ultime serait plutôt le partage et le fantasme de complétude.

Le but réel de ces rencontres peut être entièrement sexuel et est annoncé directement, soit il ont pour but la construction d’un couple qui souhaite partager plus que du sexe.

 

bdsm clichés realitésbdsm porno réalité

Leave a Comment