Le fétichisme des pieds

Connu comme le plus répandu des fétichismes et pourtant toujours perçu avec dégoût, le fétichisme des pieds révèle beaucoup de nuances et de degrés d’adoration.

1. Souvent fétiche des hommes soumis

Embrasser les pieds est d’abord une pratique religieuse soulignant l’adoration d’une entité pour laquelle le croyant se prosterne. Le pratiquant souhaite bénéficier de faveurs, se comporte ainsi afin de prouver qu’il remercie et se soumet. Ce degrés de soumission est exactement repris et partagé par les hommes soumis. En effet, ce fétichisme est plus répandu chez le sexe masculin que féminin.

Les hommes soumis cherchent les grâces de leurs Maîtresses dans l’adoration de ses pieds. « Un soumis qui se prosterne plus bas que terre à mes pieds, comme un chien, est un bon soumis » dirait une Maîtresse. N’être comparé plus qu’à un animal ou un sol que l’on piétine est apprécié des hommes soumis. Embrasser, lécher ou adorer les pieds est considérer dans le SM comme une attitude d’esclave et d’acceptation de la soumission à un Maître.

2. Les degrés d’adoration

Le fétichisme des pieds est très vaste en termes de degrés d’adoration. Le fétichiste des pieds peut aimer la forme ronde et douce du pied féminin. Il peut aussi en aimer l’odeur , avec des ongles vernis, la douceur ou la froideur sur son sexe.  Il peut aussi aimer se faire écraser par lui. Le port du talon est provocateur car il le sublime. Des talons très hauts peuvent être synonymes  d’autorité et de douleurs pour le fétichiste.

Les soumis peuvent aussi avoir conscience que le pied est un terminal nerveux sensible que les caresses, justement dosées, peuvent être source de plaisir pour la Maîtresse. Au-delà de cet aspect de plaisir, le pied, pour certains soumis, peut représenter l’ultime châtiment : être écrasé. Se faire dominer en se faisant marcher dessus par des talons rappelle le rapport de domination-soumission et est fort apprécié des hommes soumis.

3. Une réelle excitation sexuelle

Le fétichisme des pieds représente, à lui-seul, une forme réelle d’excitation sexuelle, en y oubliant le reste du corps. Le fétichiste peut atteindre la jouissance sans même s’intéresser au reste du corps du partenaire. La relation sexuelle avec pénétration ne devient alors que prétexte ou moyen d’exacerber ce fétichisme. Le pied est aussi une partie du corps de la Maîtresse qu’il peut choyer sans l’offusquer.

 

penetration uretreinterview fétichiste des pieds

 

Leave a Comment