Les rêves d’une femme soumise masochiste

On ne parlera pas ici de rêves érotiques (même s’ils doivent être très certainement nombreux), mais plutôt du fantasme social de la femme soumise masochiste. Elle n’a pas les mêmes rêves qu’une femme dite “normale”, sa pensée est basée sur sa perception du bonheur…

1. Comprendre une femme soumise masochiste c’est d’abord comprendre sa perception du couple

Vous n’apprendrez rien de plus si vous avez déjà lu l’article sur les attentes de la femme soumise masochiste, mais il est important de rappeler que celle-ci vit émotionnellement et physiquement à travers son dominant. Elle se présente à lui en serviteur et prend plaisir à l’être.  En retour, elle souhaite être aimée et protégée. Une femme soumise masochiste peut aimer avoir une part d’autonomie mais souhaite, en règle générale, presque tout vivre avec son dominant. Il représente une très grande part dans sa vie et elle se sent heureuse ainsi. Elle ne cherche pas un homme qui la laisse tout faire et attend de son dominant qu’elle soit aussi centrale dans sa vie à lui. La femme soumise cherche en son dominant un protecteur, un décideur et un meneur au caractère fort.

2. Être une femme soumise, c’est un choix de vie

Dans l’idéal où elle aurait trouver un partenaire à la hauteur de ses attentes et où l’amour et la confiance ce serait installés et que chacun apprécie son rôle, c’est là que la soumise rêve… Elle rêve d’une relation durable, solide face à toutes les épreuves, fusionnelle et harmonieuse.

L’union officielle et le mariage BDSM devient alors un besoin, un fantasme. Se prouver l’un à l’autre que l’amour est solide, est primordial pour une soumise masochiste. C’est le ciment du couple qui est la raison de tous ses efforts et de sa soumission. La femme soumise masochiste se sait et se plaît soumise, elle souhaite vivre avec celui/celle qui la comblera  et vice-versa. C’est un choix de vie !

3. Les fantasmes d’une soumise ne sont pas que sexuels

Il peut s’agir d’une caresse sur le visage, d’un regard long et intense, d’une mise à genou pour recevoir une récompense, d’un câlin, d’un collier… Et à l’inverse, le fantasme peut aussi être un ordre, une demande ou préparer une surprise. Il s’agit d’un fantasme de hiérarchie, de domination/soumission, qui se traduit par des attentions ou des ordres.

Les fantasmes sexuels d’une femme soumise masochiste reposent aussi sur cette hiérarchie domination / soumission. Quels que soit les ébats, les jeux et le déroulé des rapports, la soumise masochiste s’habituera à tous les désirs de son dominant tant que cette hiérarchie est respectée et que le dominant y prend du plaisir. Ainsi les fantasmes sexuels peuvent être de toute nature et partagés dans la limite du respect du contrat.(lire article sur la rédaction d’un contrat BDSM)

Leave a Comment